ru

Russe

Cours particulier par téléphone/Skype

La pédagogie ALFIA est structurée et individualisée, permet suivant mes attentes d’améliorer ma communication orale, mon rédactionnel, peut intégrer le russe général et de mon métier.

Ma formation vise, suivant mes souhaits, tout ou partie des objectifs ci-dessous.

compétence visée : RUSSE

Le russe fait partie de la grande famille des langues indo-européennes, branche des langues slaves, mais sa parenté avec le français et l’anglais est distante.

Le russe n’est pas que la langue de la Russie, elle est aussi parlée en Biélorussie, en Ukraine, au Kazakhstan et au Kirghizstan, et dans une moindre mesure en Azerbaïdjan, en Moldavie, en Lettonie et en Estonie. C’est la langue slave la mieux diffusée et la langue maternelle la plus répandue en Eurasie avec environ 300 millions de locuteurs. D’autre part du fait de l’immigration, de grandes communautés russophones se sont établies aux États-Unis, au Canada, en Allemagne et en Israël.

La Russie représente un grand marché d’opportunités dans tous les domaines : commerce, droit, sciences, coopération technique, spatiale, médicale, culturelle. C’est sans compter les marchés de l’Europe de l’Est ou de l’Asie orientale et centrale où le russe est la lingua franca.

Le russe est une des 6 langues officielles parlées à l’ONU et à l’UNESCO, la Russie siège au Conseil de l’Europe.

De nombreux écrivains (Tolstoï, Dostoïevski, Tchékhov, Soljenitsyne), cinéastes (Eisenstein, Tarkovski, Mikhalkov) et compositeurs (Tchaïkovski, Stravinski, Chostakovitch) provenant de la Russie sont célèbres dans le monde entier.

Enfin, l’apprentissage du russe est un véritable atout pour partir à la découverte d’un pays unique. De par son immensité – environ 30 fois la France – la Russie abonde en paysages variés et en richesses culturelles et historiques. La partie européenne de la Russie est plus proche que plusieurs peuvent l’anticiper : il suffit de 3 heures en avion pour aller de Paris à Saint Pétersbourg ou à Moscou.

LES spécificités DU RUSSE

L’alphabet cyrillique

L’apprentissage de l’alphabet russe n’est pas aussi difficile qu’on peut l’imaginer, car on pourra retrouver des points de comparaison avec les lettres latines.

Effectivement, quelques lettres de l’alphabet cyrillique sont empruntées des langues latines. Au total, l’alphabet russe est composé de 33 lettres différentes décomposées comme suit :

  • 7 lettres latines
  • 9 lettres grecques
  • 15 lettres purement russes
  • un signe dur qui fait sonner plus dur la consonne précédente
  • un signe mou qui adoucit la consonne précédente
  • ces signes ne sont ni des consonnes ni des voyelles et n’ont pas de son.

Le système d’écriture du russe est donc différent de celui du français. Il l’est pourtant beaucoup moins que celui de l’écriture de l’arabe, ou que ne le sont les caractères chinois ou japonais.

La prononciation

La langue russe possède une phonétique qui n’est pas toujours facile pour un apprenant français.

Tout d’abord, l’accent tonique en Russe peut se placer sur n’importe quelle syllabe d’un mot. La difficulté majeure et que cet accent tonique peut se déplacer en fonction de la forme du mot, par exemple du singulier ou pluriel.

Il existe quelques autres spécificités, notamment le son Ы [y] qui n’existe pas en français. De même, il vous sera difficile de prononcer le « R » russe mais vous serez aussi bien compris en l’articulant à la française.

Dans un premier temps, nous vous est conseillerons évidemment d’apprendre à prononcer les lettres de l’alphabet, avant de vous concentrer sur les règles de phonétique pure : les voyelles, les consonnes, avant ou après le signe dur ou le signe mou etc.

Les déclinaisons

Voici l’une des principales difficultés pour un apprenant débutant.

Il y a 6 déclinaisons en russe :

  • le nominatif (le sujet de la phrase)
  • le génitif (normalement l’équivalent de la structure avec la préposition « de » en français)
  • le datif (généralement l’équivalent de la structure avec la préposition « à » en français)
  • l’accusatif (l’objet direct)
  • l’instrumental (pour répondre aux questions « par qui ? », « par quoi ? » ou « comment ? »)
  • le locatif (indique un lieu ou une localisation).

En russe, les déclinaisons changent les terminaisons des adjectifs, des pronoms et des noms en fonction de trois critères, qu’on trouve aussi dans les langues germaniques :

  • le cas : nominatif, accusatif, génitif, datif, instrumental, locatif
  • le genre : masculin, féminin ou neutre
  • le nombre : singulier ou pluriel.

La conjugaison

La langue russe nécessite la maîtrise de sa conjugaison. Heureusement il n’existe que deux formes possibles pour un verbe :

  • le perfectif : décrit soit une action passée et finie, soit une action future ou encore une action unique qui ne se répète pas
  • l’imperfectif : décrit une action présente, une action qui se répète ou encore une action commencée dans le passé mais qui n’est pas finie.

Quelques verbes de mouvement peuvent compliquer un peu le devoir. Pour des équivalences du verbe « aller », qu’on pourra en français utiliser pour tout mouvement (aller au supermarché, aller en vélo…), il existe en russe des verbes spécifiques et non-interchangeables pour plusieurs types de mouvement.

L’approche ALFIA

Rigueur, travail régulier et motivation seront les principaux ingrédients de votre réussite.

Plus que pour beaucoup d’autres langues, il est bénéfique de se donner un objectif pratique d’utilisation de la langue : un voyage long, un emploi, une année d’étude en Russie sont parfois possibles.

Pour gagner de bonnes réflexes, il faut être exposé à la langue de façon variée, fréquente et de manière structurée.

ALFIA met à la disposition des stagiaires des supports pédagogiques structurés pour une compréhension plus facile de différents points grammaticaux. La compréhension orale et écrite est entrainée à travers l’écoute de supports multimédias avant-même les cours particuliers.

Le stagiaire est encouragé à prendre la parole fréquemment en rapport avec ses expériences personnelles et professionnelles. La communication en cours se construit autour de thèmes qui correspondent aux intérêts du stagiaire, ses besoins professionnels et des aspects culturels propres aux pays russophones. L’émotion est le premier facteur de la mémorisation.

Le stagiaire prépare toujours par lui-même la séance que lui dispensera à distance son professeur particulier. Cette autoformation est réalisée au moyen de supports pédagogiques que le professeur préconise et qu’ALFIA fournit au stagiaire. Ces activités incluent notamment :

  • auto-apprentissage du vocabulaire de la leçon à venir
  • entraînements à la compréhension auditive de la langue
  • visionnement de clips vidéo
  • lecture de textes
  • réalisation d’exercices écrits
  • préparation à une discussion.

Il est conseillé de réaliser ces activités régulièrement, même courtement mais tous les jours.

Nous vous souhaitons une bonne formation, pour votre plus grand plaisir et succès.

FORMACODEs de russe

Cette  formation satisfait notamment aux formacodes :

  • 15294 russe
  • 15283 russe appliqué.

ALFIA propose d’enseigner en complément le russe de certains métiers.

Perfectionner le russe

Des formations structurées :

Financé par mon Compte Personnel de Formation (CPF).